Born to be wired

 Oui, oui, oui, je suis bezel-buth !

Sous ce mauvais jeu de mots se cache en réalité un article sur la fabrication du bezel, version 1.

Pourquoi ? Car j’ai retouvé les quelques photos que j’avais prises lors de sa conferction.

C’est quoi un bezel ? Le Wiktionnaire le définit comme suit : « The panel that covers the front of a computer case, or the panel covering each drive bay that can be removed to install a removable drive that requires external access, such as a CD/DVD-ROM drive, which will generally but not always have its own preinstalled bezel. »

Et pourquoi une v1 ? Car la v1 s’applique à l’écran 17 » d’origine. Devant à terme être remplacé par un 21 », ce qui impliquera un bezel v2.

Etape N°1 :
Tout d’abord on prend le temps de mesure l’intérieur de la mamecab sous toutes les coutures, ainsi que l’écran, et on reporte le tout sur le complexe schéma ci-dessous.

Un magnifique schéma à main levée

La difficulté principale vient du fait que, d’une part de nombreuses parties se superposent, et que, d’autre part, la surface de l’écran, et donc le bezel, sont censés être inclinés de quelques degrés.

Une fois ce schéma terminé, on en déduit les dimensions du bezel, extérieures et intérieures. Le bezel sera fabriqué à partir de carton rigide, mais pour ne pas se louper, j’ai au préalable découpé une maquette dans des feuilles A4 scotchées ensenbles pour vérifier que mes dimensions étaient correctes.

Etape N°2 :
L’écran aura quelques centimètres de surface plastique qui sera visible une fois le bezel appliqué, pour la simple raison qu’ils ne seront pas strictement collés l’un à l’autre (cf schéma), et que, le bezel ayant une épaisseur de quelques millimètres, il vaut mieux y percer un trou un poil plus grand que la surface de l’écran affichant l’image, pour que celle-ci ne soit pas rognée par le bezel quand on regarde en diagonale. C’est clair ? Non ? Tant pis. Je recouvre donc l’écran de ruban adhésif noir pour que la surface plastique visble soit assortie à la couleur du bezel. Je m’applique surtout sur la partie intérieure, c’est elle qui sera visible.

Un écran blanc transformé en écran noir, affichant le bureau d’un OS connu pour ses écrans bleus.

Etape N°3 :
Après avoir découper le carton rigide selon les dimensions calculées, je recouvre du même ruban adhésif les arêtes extérieures et intérieures, pour des raisons purement esthétiques. Ensuite, on passe le tout à la bombe noire, et on colle un petit autocollant en adéquation avec mon jeu d’arcade préféré.

Une finition impeccable. Je suis resté soft pour la déco mais c’est un bezel temporaire.

Etape N°4 :
On monte le tout, on replace la vitre, et on admire le résultat.

Pas mal, vivement l’écran 21 »

 Tags: , ,

 Un commentaire pour “Oui, oui, oui, je suis bezel-buth !”

  1.  www. AlphaK .net » Archive du blog » Comme une envie de bezel

    […] À propos, pour ceux qui s’intéressent à l’histoire complète, le premier billet consacré au bezel (le premier aussi), se trouve ici. […]

 Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.