The dark side of the web
Votez Burns, vous vous ferez entuber mais au moins ça sera clair dès le départ

 Non-assistance à personne en danger électoral

Tout d’abord, que les choses soient claires. Je ne suis pas de gauche, manquerait plus que ça. Mais je ne suis pas de droite non plus, manquerait plus que ça. Je suis une sorte d’athée du système politique français, avec quelques tendances nihilistes par dessus, lassé de voir des guignols dont les idées sont les mêmes sur le fond se balancer des piques dans la tronche à longueur de journée et brasser du vent pendant que, sur le terrain, les problèmes subsistent.

Votez ici, pas besoin de faire la queue

Votez ici, pas besoin de faire la queue

Car au final ça se résume à ça : les rouges Vs les bleus. L’OM contre le PSG, dixit Francis lui-même au travers des micros de OÜI FM, une mandarine dans la bouche. Même si l’action est belle, si elle est exécutée par l’adversaire, on critique et on conteste. Belle mentalité digne des plus virulents supporters de foot pleins comme des barriques dans leurs meilleurs moments.

De la critique, d’ailleurs, j’en ai en réserve. Et comme j’ai des tendances apolitiques, c’est totalement gratuit et sans arrière pensée. En voila justement une :

Je fus étonné et d’appendre hier soir, assis devant la télé en bavant devant les images de Marie Drucker, que notre président s’était empressé de voler au secours d’une certaine candidate aux prochaines élections en Ile-de-France sévèrement menacée si l’on en croit les sondages. La faute à une affaire graveleuse concernant son principal opposant, qui d’un jour à l’autre s’est vu discrédité par des tracts sortis d’un chapeau magique, faisant état de son hypothétique passé judiciaire. Cette opération moralement douteuse était à l’origine pleinement en faveur de la candidate, jusqu’au retournement de situation, le coup de l’arroseur arrosé, moment fatidique où l’on découvre que certaines informations sont fausses, et que d’autres ont manifestement été obtenues par dessous la table au moyen de passe-droits.

Et soudain, c’est le drame pour la pauvre candidate, qui voit son taux de popularité chuter, ses opinions favorables fondre, et ses chances de remporter sa précieuse élection s’amenuiser, malgré tout son talent. Oui, car il faut savoir reconnaitre les qualités des gens, et je maintiens que c’est une femme qui sur le plan politique est incontestablement extrêmement talentueuse, surtout en ce qui concerne la mauvaise foi et le maniement de la langue de bois.

Votez ailleurs, votre bulletin finira ici

Votez ailleurs, votre bulletin finira ici

Dès lors, le président, sentant sa protégée en danger, son parti politique affaibli, ne put s’empêcher de déranger quelque peu son programme histoire de tirer un peu les bretelles des différents protagonistes de cette histoire et de remettre tout le monde à sa place. Et je dois avouer que je n’apprécie guère.

En pauvre citoyen naïf, je pensais qu’on avait encore des grand chantiers plus prioritaires en réserve, comme des chômeurs à employer, des industries à relancer, une dette à éponger, une sécu à renflouer… Surtout dans la mesure où le président, à l’instar de tous ceux qui ont occupé ce poste pendant la Vème République, aime bien fourrer son nez partout et dicter donner son avis sur tous ces sujets, même si constitutionnellement ce n’est pas vraiment son rôle. Mais non, quel nigaud je suis ! Un fief électoral à protéger, c’est largement plus important !

Alors évidemment, on pourrait dire que le président est altruiste, et qu’il tient à montrer l’exemple, puisque la non-assistance à personne en danger est un délit grave et répréhensible. Mais je ne crois pas qu’il existe à ce jour la moindre jurisprudence faisant entrer le danger électoral dans ce périmètre du texte de loi.

Après, chacun fait ce qu’il veut de ses loisirs. Moi, par exemple, pendant mes week-ends, je fais du modélisme ferroviaire et de l’accordéon. Rien n’empêche le président, c’est son droit le plus strict, de faire du militantisme politique au sein de son parti pendant ses heures de loisirs. Mais pas pendant les heures de bureau ! Ou alors il fait comme tout le monde, il pose un RTT ! Moi, d’habitude, quand je veux classer ma collection de timbres pendant les heures de bureau, je pose un RTT ! Bah le président il a qu’à faire pareil, et j’insiste pour voir la demande écrite, après tout je suis un peu son patron, c’est quand même un peu moi qui paie son salaire, et un peu vous aussi.

Votez Burns, vous vous ferez entuber mais au moins ça sera clair dès le départ

Votez Burns, vous vous ferez entuber mais au moins ça sera clair dès le départ

C’est bien connu, on l’a déjà répété des centaines de fois, on ne peut pas être à la fois au four et au moulin. Alors, président, il est temps de choisir : ton poste, tu l’aimes ou tu le quittes.

[ Photos 123 ]

 Un commentaire pour “Non-assistance à personne en danger électoral”

  1.  jim33230

    moi je dit que tout le monde peut donner l’alerte en appellent les numero :

    18 : les pompiers
    17 : la gendarmerie national / police municipale
    15 : le samu
    112: le centre d’appelle d’urgence

 Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.