The dark side of the web

 À mort Louis croix-V-bâton !

De Gaulle n’est pas uniquement un porte-avions, c’est aussi un boulevard.

... et aussi une tête dans un bocal.

... et aussi une tête dans un bocal.

Si vous suivez un poil l’actu, vous savez qu’en ce moment, la polémique qui fait führer, en plus de s’accommoder avec celle sur l’identité nationale, c’est la suppression possible des cours d’histoire pour les élèves de Terminale S.

À l’époque où j’étais en terminale, il y a une bonne dizaine d’années, en ce temps bénis où n’existaient ni le spam, ni Facebook, ni la télé-réalité, (ce qui doit paraître incroyable pour les plus jeunes), j’avais un avis assez favorable à une spécialisation au plus tôt, et à ce titre je rêvais au plus profond de mon être que l’on supprime les cours de français et de philosophie pour les filières scientifiques. J’étais assez extrémiste sur le sujet, mais visiblement pas assez pour aller jusqu’à penser à virer aussi l’histoire-géo dans la foulée.

Seulement voila, quel est le constat aujourd’hui ? Alors qu’à ma connaissance on enseigne toujours le français pendant de longues années, durant tout le cursus scolaire, la génération kikoolol élevée au SMS et à Dofus ne semble pas disposée à mettre en pratique ce que leurs enseignants leur ont appris. Un simple détour sur certains forums devrait suffire à montrer le haut potentiel orthographique de la génération montante. Ceux qui doutent encore après ça peuvent aussi aller se balader sur les Skyblogs (avec modération, une exposition prolongée pouvant entraîner des nausées ou vomissements).

Il faut donc se rendre à l’évidence : si on avait appliqué à la lettre mes idées extrémistes quant à l’enseignement du français et de la philo, la situation serait probablement pire aujourd’hui.

« I have a dream of Skyblogs without spelling errors »

« I have a dream of Skyblogs without spelling errors »

Alors, face à la réforme montante concernant l’histoire-géo, je ne peux n’empêcher de m’interroger. À priori, la question ne me fait ni chaud ni froid ; j’ai passé cette étape de ma vie depuis longtemps et je ne me sens absolument plus concerné par cette polémique. Mais avec du recul, si on décide de supprimer ces matières, n’y a-t-il pas une possibilité de voir apparaître un effet de bord une dizaine d’années plus tard ? Avec pour conséquence le risque de constater que la génération future soit persuadée qu’Hitler était un web designer frustré.

Dûr de voir des bouzes à 40k€ quand on est un crack du CSS

Heu, Hitler, c'était un crack du CSS qui a pété les plombs le jour où il a appris qu'on pouvait facturer une page d'accueil de 1996 à 40k€.

 Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.