Born to be wired

 Le mini-tutorial son

J’ai décidé de détailler de manière plus précise comment je m’y suis pris pour mettre du son correct dans ma mamecab. Bien que je ne sois pas un spécialiste, ceci pourra éventuellement servir à d’autres personnes.

Disclaimer : je ne suis pas électronicien et je décline toute responsabilité si vous reproduisez tout ou partie du montage détaillé. Pour ceux qui se posent des questions existentielles, le montage est un assemblage d’éléments basse tension (12V max) et faible intensité, il n’est donc pas dangereux pour le corps humain.

But du jeu : obtenir un son potable sur la mamecab, avec le maximum d’éléments de récupération.

La principale chose à faire pour obtenir un son potable à la sortie de la carte son du PC est de l’amplifier puis de le restituer sur des enceintes. Pour cela, plusieurs solutions sont possibles. Entre autres : se servir d’une paire d’enceintes PC avec ampli intégré. C’est la solution la plus simple, on démonte le tout et on positionne où on veut dans la mamecab. Pour ma part, je n’avais pas ce type d’élément sous la main, il fallait que ça soit assez puissant et avoir envie de le démonter. J’ai donc choisi une autre solution : un poste radio/K7 de voiture qui ne servait plus, avec entrée ligne, deux HP medium de voiture qui trainaient dans un tiroir, et deux superbes enceintes de récup’ comprenant un boomer et un tweater (merci Arno). L’avantage de cette solution, à part son prix : le poste radio comprend une balance front/rear qui servira pour distribuer le son efficacement sur les enceintes. C’est également le poste radio qui fait office d’ampli, il délivre 2x 25W max (2x 12.5W RMS), ce qui n’est pas exceptionnel mais qui sera amplement suffisant. On n’a pas besoin d’un son de boite de nuit pour jouer à Puzzle Bobble…

Le montage de base : PC <- Cordon Jack -> Ampli.

A la sortie de l’ampli, j’ai connecté les mediums sur rear, les boomers en série avec les tweaters sur front. L’ampli demande une alimentation 12V qu’il est possible de prendre sur le transfo d’alimentation de la borne d’origine, qui délivre du +12, +5 et -5V.

Vue d'ensemble du système

Une petite photo en gros plan de l’ampli, dans sa boite confectionnée spécialement pour l’occasion, avec des grilles sur les côtés pour permettre un refroidissement minimal :

Houla, faudra je que passe un coup d'aspirateur là dedans...

Au niveau du travail du bois et du positionnement, j’ai mis les mediums (rear) au dessus de l’écran (place d’origine), les tweaters sous le control panel, et les boomers tous en bas, proches du sol. Ceci principalement pour 3 raisons :

  • La clarté du son est plutôt bien conservée
  • Les boomers utilisent l’espace de la mamecab pour faire caisse de résonance
  • Le positionnement masque les innombrables trous qui avaient été forés dans la façade avant que je rachète l’engin.

Comme toujours, à vous de trouver le bon compromis électrique / mécanique / sonore / esthétique pour accorder l’ensemble. Le positionnement a pour moi été effectué au terme d’une réflexion de plusieurs jours.

Jusqu’ici, rien de très impressionnant, je pense que pas mal d’autres membres ont déjà effectué des travaux similaires, alors on va compliquer un peu.

Etape n°2, ajustement du volume. But du jeu : monter une molette en façade qui permet d’ajuster le volume rapidement et facilement, sans parasites bien entendu. Ceci m’a paru très important car, à terme, le clavier ne sera pas accessible à l’utilisateur de la borne, et je n’ai pas envie d’utiliser des combinaisons de touches sur le control panel pour ajuster le volume (trop chiant, pas commode pour quelqu’un qui découvre la mamecab, etc…)

Comment faire ? Au départ, je me suis dit : il suffit d’insérer un bête potentiomètre entre le PC et l’ampli. Pourquoi entre le PC et l’ampli et pas entre l’ampli et les enceintes ? Parce que je sors sur 4 voies, alors atténuer 4 voies avec un seul potard, ça me parait difficile. C’est probablement faisable, mais il faut aussi probablement être doué en mécanique. On aurait donc un montage de ce type : PC <- Potard -> Ampli

Sauf que ce type de montage produisait chez moi des résultats bizarres, assez loin des résultats attendus. On m’a plus tard expliqué que la sortie son d’un PC était déjà d’un niveau très faible, donc en atténuant le signal avec mon potard je n’arrangeais pas les choses. Ce qu’il m’a fallu utiliser, c’est un montage de type préampli. Le potentiomètre sert alors à modifier le gain de l’ampli, et non plus à atténuer le signal, ce qui est plus propre.

Pour ceux qui voudraient reproduire un montage de ce type, j’ai utilisé exactement ceci : http://www.quasarelectronics.com/3115v2.htm C’est un montage assez basique à base de deux petits amplis LM386, qui peuvent être utilisés pour de multiples applications. J’ai acheté les composants à l’unité (environ 15€), monté le tout sur une plaque veroboard, connecté l’entrée du montage à la sortie son du PC, et la sortie du montage à l’entrée de l’ampli. Résultat : un contrôle du volume impeccable. Je précise deux choses sur le montage en question : le potentiomètre à utiliser est un logarithmique (= non linéaire, ce n’est pas précisé dans la doc du montage), et le montage est alimenté sous 5V avec un gain de 20, ce qui d’après les courbes du constructeur donne une tension de sortie inférieure à 12V quelque soit la valeur du potentiomètre. Il faut en effet que la tension de sortie soit inférieure à la tension d’alimentation de l’ampli voiture, sous peine d’endommager celui-ci.

Le montage final, intégré sous le control panel

Le potentiomètre est accessible en façade. Tout ça pour ça...

Gros plan sur la façade, avec les deux boomers et les deux tweaters. Oui, il y a encore des trous à combler, je plancherai là-dessus un peu plus tard.

Et quelques commentaires maintenant que j’ai un peu plus d’expérience en électronique :

  • La veroboard n’est probablement pas utilisée de manière optimale, j’aurais pu serrer un peu plus les composants, moyennant un ou deux coups de dremel pour isoler certaines pistes. Je pense que j’aurais pu économiser au moins 1/3 de plaque de cette manière.
  • Au lieu de brancher les fils sur ces piquots minables, j’aurais pu utiliser des borniers à vis (j’avais oublié que ça existait).
  • Il est enfin impératif d’utiliser un câble le plus court possible pour relier les différents éléments, si possible coaxial, ou à défaut blindé. Ceci empêche le montage de capter les parasites environnants et donc de perturber le son. Pour ma part j’ai pu récuper des coaxiaux jack, la masse entoure assez bien le signal, les câbles ne dépassent pas 1m, et je mettrai un blindage supplémentaire à base de tresse métallique (probablement une récup’ de câble TV) quand j’aurai un peu de temps.

Après, il faut nuancer. L’ampli n’est pas très puissant (c’est de la récup’ après tout), il faut ensuite passer du temps à faire des essais pour ajuster le volume du son sous Windows, le volume de l’ampli, le niveau des aigus et des graves, la balance front/rear, le tout pour obtenir un bon son ni trop aigu quel que soit le volume, ni saturé quand on pousse sur les basses. C’est l’affaire de plusieurs heures, mais en s’armant de patience c’est réalisable. Une fois mes réglages correctement effectués, si je pousse le volume à bloc, les basses sont suffisamment puissantes sans saturation, les aigus ne sont pas négligés, et on est obligé de parler très fort pour s’entendre, ce qui est très honorable un ampli de ce type.

Et pour finir l’anecdote : n’hésitez pas à investir dans un support de fer à souder (3€), pour éviter des dégâts matériels ou corporels. Personnellement j’ai eu les deux, puisque mon fer reposait avec la panne en haut. Résultat : le câble d’alimentation à moitié cramé (+ danger électrique potentiel), et une belle brulure à la main en saisissant machinalement le fer sans regarder… par la panne.

J’espère que ça vous a plu. Prochainement : le mini-tutorial lumières (WIP)

 Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.