Born to be wired

 Flipper – Nettoyage et réparations

La première étape a été de remplacer les quelques lampes qui ne fonctionnent plus. A ma grande surprise, alors que je m’apprêtais à faire l’inventaire des composants électroniques des cartes pop bumper pour les remplacer, ceux-ci se sont mis à fonctionner à nouveau en même temps que les nouvelles lampes. Un peu étrange, je ne pense pas que les deux se trouvent sur le même circuit électrique. On s’en fiche après tout. Les bumpers sont un peu faiblards, mais si ça marche, autant ne pas y toucher 🙂

Quelques photos illustrant les diverses étapes d’entretien qui suivirent.

Les décors sont un peu ternes...

Les décors sont un peu ternes...

Etape n° 1 : démontage des décors pour les nettoyer. Cela laisse aussi le champ libre pour supprimer le maximum de poussières sur la piste.

Une partie des décors démontée

Une partie des décors démontés

Les décors sont assemblés par étages, il convient donc de retenir l’ordre des plateaux avant de les démonter. Certains comportent néanmoins des repères visuels pour empêcher les erreurs. En ce qui concerne le nettoyage, j’ai utilisé du Simple Green, un dégraissant puissant mais pas trop corrosif, et frotté avec le côté doux d’une éponge. Pulvérisé en trop grandes quantités, le dégraissant avait tendance à faire déteindre très légèrement les décors. La bonne recette serait probablement de le mélanger à l’eau. Comme toujours, il est plus prudent d’effectuer des tests préalables sur des petites parties du décor pas trop voyantes.

Réparation de la rampe

Réparation de la rampe

La rampe surélevée est fendue au niveau de son point d’appui. Quelques goutes de superglue permettent de lui refaire une santé. J’aurai probablement pu consolider avec des rondelles de part et d’autre. J’y penserai la prochaine fois. De toutes façons je devrai démonter à nouveau la rampe dans un avenir proche car une partie de celle-ci a fondu du fait de son positionnement à proximité d’une lampe.

Des traces de colle à supprimer...

Des traces de colle à supprimer...

Je n’apprendrai rien aux bricoleurs débrouillards, mais pour les autres, sachez qu’il existe un remède miracle pour supprimer les traces de colles récalcitrantes (entre autres) sans rayer tout le support au couteau : l’essence F. Attention à ne surtout pas utiliser ce produit sur les décors sous peine d’avoir un flipper albinos !

Une étiquette usée...

Une étiquette usée...

Dans le même genre, on décolle cette vieille étiquette. On pourra en refaire une toute neuve et ressemblante en un éclair.

Etiquettes des monnayeurs, après remplacement

Étiquettes des monnayeurs, après remplacement

Puisqu’on est dans les travaux retouche d’image et d’impression, pourquoi ne pas s’attaquer aux étiquettes des monnayeurs qui sont incomplètes ? Il manque en effet celle de 10 francs. Une photo en gros plan de l’étiquette de 5 francs, un petit coup de paint.net, une impression et 15 minutes plus tard, mes 2 étiquettes sont présentes. C’est ça le soucis du détail.

Vient enfin le moment de s’attaquer aux cibles, dont beaucoup ne fonctionnent plus. En fait l’électronique fonctionne parfaitement si on force le contact entre les deux bornes du dispositif, il s’agit donc d’un problème mécanique. On démonte donc une cible et on la passe au crible au testeur. Une étape pas facile, de gros amas de câbles dissimulent les vis de fixation. Lors du test, on se rend compte qu’on aimerait bien avoir un troisième bras. Kintaro avait de la chance…

Les cibles, vues de dessous

Les cibles, vues de dessous

Au niveau de la réparation, il a fallu prendre en compte deux aspects du dysfonctionnement.

Aspect n°1 : les contacteurs sont grippées et rouillés. On passe un petit coup de lime et on pulvérise un peu de dégrippant sur les contacts pour remédier au problème.

Aspect n°2 : le matériel a vieilli et les parties mécaniques faisant contact semblent avoir perdu en souplesse. L’envers de la cible est constitué du plusieurs lamelles superposées et maintenues entre elles par une vis et un écrou. On va donc remédier au problème en décalant une ou plusieurs lamelles diélectriques afin de rapprocher le plus possible les lamelles conductrices. Ceci est visible sur la photo, sur laquelle la cible de gauche a été traitée : la lamelle conductrice (grise) a été déplacée plus haut pour être rapprochée de la lamelle cuivrée, et une lamelle diélectrique (noire) a été déplacée tout en bas à sa place. Sur la cible de droite, pas encore traitée au moment de la photo, c’est l’inverse.

Ce fut un travail de longue haleine. Il m’a fallu quasiment une journée entière pour venir à bout de 8 cibles… Avec au final la n°4 qui ne fonctionne toujours pas, grrrrr. Il faudra trouver une solution un peu plus adaptée pour celle-là.

Stay tuned.

 3 commentaires pour “Flipper – Nettoyage et réparations”

  1.  soulstripper

    bonjour,

    bravo pour votre travail et toutes ces explications!!

    pourriez vous, si cela est possible, me donner des copies des etiquettes des monnayeurs (5 et 10 francs) : j’ai moi meme une borne d’arcade et j’aimerai avoir les memes

    merci beaucoup!!!

  2.  AlphaK

    Bonjour et merci pour vos encouragements.
    Je réponds avec un peu de retard suite à quelques problèmes de santé.

    Il me semble avoir conservé les fichiers graphiques pour ces étiquettes. Malheureusement je ne les ai pas sous la main actuellement et je ne pourrai pas y avoir accès avant environ 2 semaines. Je vous tiendrai informé dès que possible.

    Désolé de ne pas pouvoir faire plus pour le moment.

  3.  AlphaK

    Voila, je vous ai fait attendre, mais j’ai enfin retrouvé le modèle !
    Il est disponible ici : http://www.alphak.net/news/2010/03/etiquettes-monnayeurs-pour-flipper-gold-wings/

 Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.