Born to be wired
709957 visites
Uptime 42 days

Archive pour avril 2007

 Réparation du TX-2000

 1 avril 2007  Projet Arcade  Aucun commentaire
Plan de travail

Le printemps arrivé, les beaux jours revenant, les températures et la durée des jours remontant, j’ai trouvé la journée idéale pour passer un peu de temps à continuer le WIP sur la mamecab. Le principal travail à opérer selon moi était la réparation du TX-2000 tombé en rade au cours de l’année dernière.

Je devais me pencher dessus depuis un moment, mais plusieurs choses ralentissent ma progression : tout d’abord la période hivernale avec ses jours tellement courts qu’une fois qu’on a déballé tout l’outillage il fait déjà nuit, et ensuite un travail à temps plein, qui même mal payé apporte un peu d’argent pour acheter les éléments nécessaires à l’avancement de la mamecab, avancement qui a tendance a stagner à cause dudit travail à plein temps (concept de la dualité argent/temps libre).

Bref je devais remédier à un problème urgent : la flèche arrière du tapis ne répond plus ! Plus possible de faire un méga-combo-de-la-mort-qui-tue à Stepmania ! D’après ce que j’avais identifié l’année dernière, le problème ne venait pas de la flèche elle-même, mais du câble reliant le tapis à la borne. Autre problème de taille, le tapis est indémontable ! Saleté taïwanaise, tout est clipsé, emboité, plié et soudé, sans possibilité de retour arrière. La seule manière de débugguer est de couper ou trouer, ce qui crée des modifications irréversibles dans le tapis. Opérant à l’aveugle, il convient donc de les faire avec précaution.

Le plan de travail

Un premier trou d’une vingtaine de cm² a été creusé sous le tapis, juste derrière le passe-cable, en prenant soin de ne pas couper les fils électriques. Le trou a été suivi d’une petite saignée en arrière sur quelques centimètres, afin de voir un peu plus loin l’agencement des fils. Ce trou a également permis de faire sauter le passe-câble qui interdisait toute manipulation.

Découpage du fond du tapis, une étape effectuée avec une petite boule dans la gorge

Remise du tapis à l’endroit et démontage de la flèche concernée. En tirant/poussant les deux fils jaune et noir liés au contact de la plaque d’alu, j’ai pu déterminer leur correspondance avec ceux qui entraient dans la gaine. Une mesure entre les 15 broches de la prise Sub-D et les contacts de la flèche arrière m’ont permis de déterminer, après de nombreux essais, que le fil noir n’établissait pas le contact. En élargissant un peu l’entaille existante dans la gaine, juste avant le passe-cable, je vois que le contact Sub-D vers le passe-câble est rompu, mais que la connexion après le passe-câble jusqu’à la flèche fonctionne.

Conclusion : le fil noir est rompu à l’intérieur de la gaine (pas de chance), il faut donc virer la gaine par parties, couper le fil noir, et retenter le contact. A mesure que je procède à cette opération, je me rends compte que ce fil noir a été fragilisé sur toute sa longueur, il part en lambeaux à chaque fois que j’avance de quelques centimètres à l’intérieur de la gaine. Enfin, à moins d’un centimètre de la prise sub-D, j’arrive à faire le contact. Le fil noir était pourri de bout en bout. Un sale défaut de fabrication de la gaine a fait que ce fil, un peu excentré par rapport aux autres, était entrainé par la gaine à chacune de ses torsions.

Cette saleté de gaine a été taillée sur toute sa longueur pour me permettre de trouver le problème.

Première étape de la réparation : choisir entre deux possibilités. Éclater la prise sub-D et ressouder tout le câblage, ou souder seulement le fil défectueux. J’opte pour la seconde solution, souder 15 broches entraine un risque supplémentaire de fragilisation du câble et de court-circuit, alors que les fils existants dans la prise sub-D moulée, c’est du solide. Je soude le fil en prenant soin de rajouter 1 cm afin qu’il garde de la marge lors des torsions.

Un fil plus solide vient remplacer l'ancien (en noir sur la photo).

Ensuite, en attendant de mettre une gaine un peu plus esthétique, et pour protéger l’ensemble, tout le câblage est inséré dans un tuyau. Un peu de ruban adhésif et hop ! Le tapis est a nouveau prêt pour les méga-combos-de-la-mort-qui-tuent sous Stepmania.

Le tuyau en plastique, un bon moyen de protection en attendant une meilleure solution.

Je suis rassuré, le plus dur est fait, il restera à reboucher les trous effectués sous le tapis et trouver une gaine plus appropriée, ainsi qu’un nouveau passe-câble pour limiter les mouvements. Je dois dire qu’avec ce tapis je m’attendais à exploser des flèches, mais pas ce foutu raccordement ! Que cela serve de leçon aux acheteurs potentiels des tapis TX-*… Non pas que je regrette mon achat, 150€ FDP compris pour un tapis métal ce n’est pas cher et je les ai très vite rentabilisés par rapport à ce que m’auraient couté les parties sur une vraie borne DDR. Mais il faut garder à l’esprit que pour ce prix là, la qualité des composants est à chier… Moralité : si je gagne au loto je m’achèterai deux Cobalt Flux ;) (ainsi que la borne G-Loc avec la cabine qui fait les tonneaux complets).