Born to be wired
664799 visites
Uptime 104 days

Archive pour la catégorie ‘Général’

 Buvez, éliminez. Éliminez-les tous !

 7 septembre 2013  Général  1 commentaire »
L'alliance raffinée du plaisir visuel et gustatif.

À la base, une problématique que nous avons tous connus (*). En soirée, comment permettre à vos invités, itinérants dans votre appartement / maison / château / boîte en carton (rayez les mentions inutiles), de poser leur verre quelques minutes puis de le retrouver instantanément au milieu des verres des autres convives ?

Une solution connue et souvent adoptée consiste à utiliser des gobelets en plastique que vos invités auront au préalable customisé au marqueur indélébile avec leur prénom et le motif de leur choix. Certes, le plastique c’est fantastique, mais le plaisir de siroter son cocktail favori dans un récipient en verre aux formes adaptées procure un plaisir plus intense encore. On tombera donc d’accord sur le fait que le solution « gobelets en plastique + marqueur indélébile » n’accorde pas le même prestige. Surtout dans la mesure où certains blagueurs ont pour coutume de personnaliser de manière récurrente leur gobelet avec des formes phalloïdes (*). (suite…)

 Je glande pas, je voyage !

 11 juin 2013  Général  Aucun commentaire
Les embouteillages parisiens du vendredi soir permettent de dégainer l'appareil photo en toute sécurité.

Certains de mes lecteurs les plus fidèles se demandent en ce moment même ce que je vais trouver comme excuse pour justifier l’absence de posts de ces derniers mois. Enfin, peut-être. Les autres en tous cas sabrent le champagne pour fêter les derniers mois d’absence de liens automatisés sur leur homepage Facebook vers les articles à tendance geek de ce site.

L’excuse pour ne pas poster, c’est mon nouveau boulot. Il m’occupe beaucoup, et il me fait me déplacer un peu. En maintenant 4 mois, j’ai eu l’occasion de me balader dans les environs de Dusseldorf, Nantes, Toulouse, Lourdes, Paris, et bientôt Rennes.

Alors en attendant le jour où je réussirai à conjuguer le temps et le courage pour rattraper mon retard d’écriture, voici un petit Space Invader capturé furtivement lors de mes déplacements sur une voie rapide du 93, pour vous faire patienter.

Les embouteillages parisiens du vendredi soir permettent de dégainer l'appareil photo en toute sécurité.

Les embouteillages parisiens du vendredi soir permettent de dégainer l’appareil photo sur la route en toute sécurité.

 Photos de vacances

 27 septembre 2012  Général  Aucun commentaire
Détails fournis

Non, ce site n’est pas mort. Je revendique mon droit à l’inaction, à la fainéantise, et à la gestion difficile d’emplois du temps surchargés.

Afin de montrer néanmoins quelques signes de vie, et pour vous faire patienter en attendant de nouveaux sujets, voici quelques photos de vacances à tendance geek. Avertissement : vous ne verrez pas de beaux paysages, ni de plages de rêve, ni de bâtiments magnifiquement ornés ou colorés.

Sur un parking de McDo quelque part à l’intersection entre la Loire, l’Isère, l’Ardèche et la Drôme. Une Coccinelle relookée avec les apparats du « personnage » principal des films du même nom. Malgré son grand âge, elle a fait tourner pas mal de têtes sur le parking.

Coccinelle, de 3/4 face

Détails fournis

Coccinette, de côté

Peinture immaculée

Montpellier, aussi appelée « Momplier » par le GPS Carmina Tomtom, est une ville accueillante, festive, et bien fournie en belles pierres. Ici, Loulou qui m’accompagne s’occupe de prendre des photos super classes qu’on pourra fièrement afficher dans notre profil Facebook à l’aide de son Reflex qui envoie du pâté-croûte, pendant que j’assure la partie making-of en coulisses avec du matériel plus abordable.

Arc de Triomphe de Montpellier

Croyez-moi sur parole, même si cela ne se ressent pas sur la photo, vous ne souhaitez pour rien au monde vous retrouver là où il est, en voiture, en semaine à 19h.

Le pendant du Vélov et du Vélib à Montpellier est le Vélomagg’. Les tarifs sont attractifs. On est resté longtemps perplexe avant de finalement trouver d’où les autochtones ont pu vraisemblablement trouver ce nom. Je vous laisse chercher.

Vélomagg'

Le guidon est super dépouillé. À Lyon, on ferait bien d’en prendre de la graine.

Montpellier, c’est aussi une ville victime de l’invasion des Space Invaders, comme l’atteste cette carte. Je n’ai pas eu l’occasion d’arpenter les rues pour les trouver tous, mais j’ai quand même pu capturer un spécimen. Un jour, je prendrai le temps de courir la piste de ceux de Lyon, en photographiant les graphes de Knard au passage.

Space Invader, rue Astruc

Space Invader détecté, ici rue Astruc.

Avignon, appelée également « Avignon » par le GPS Carmina Tomtom, est une ville accueillante, festive, et bien fournie en belles pierres. Et surtout, littéralement inondée de Space Invaders. Le petit train touristique donne l’occasion d’en découvrir une bonne dizaine sur le parcours (et de souffrir du postérieur pendant 3 bons quarts d’heure). Comme je n’étais pas au taquet avec l’appareil photo, je n’ai pas pu les immortaliser. Mais j’ai quand même  pu revenir sur une portion de parcours afin de prouver au monde leur existence.

Space Invader à Avignon

Space Invader détecté, ici à l’angle de la rue de l’Arc de l’Agneau

Arles, dont le GPS Carmina Tomtom arrive à prononcer décemment le nom, est une ville accueillante, festive, et bien fournie en belles pierres. Et en moustiques. Signe particulier, Arles semble être totalement dépourvue de Space Invaders. En tous cas dans le centre historique. Et ce n’est pas faute de l’avoir arpenté pendant de longues minutes en guettant minutieusement chaque coin de rue.

De retour à Montpellier, dernier soir sur place, un soir orageux. Loulou et moi redoublons d’efforts pour essayer d’immortaliser un éclair en photo. Augmentation du temps de pause, déclencheur hi-tech réactif aux variations de luminosité… Pas évident, le plafond nuageux est bas et les images des éclairs situés en arrière sont diluées dans l’atmosphère. La pollution lumineuse ne facilite pas la tâche. Peine perdue en ce qui me concerne. Tout ce que j’ai réussi à obtenir, c’est cette photo étrange qui évoque vaguement un look&feel HDR.

Montpellier by night et en fac-similé HDR

Montpellier by night et en fac-similé HDR

Pendant ce temps, quelques mètre plus bas, pour ainsi dire sous nos fenêtres, des malotrus fracturent la vitre de ma voiture, s’emparent du cric et de la clé, et commencent à démonter les roues. Visiblement interrompus pendant leur dur labeur, ils partiront précipitamment avec pour seul butin le matériel de démontage, nous laissant dans leur grande magnanimité le nécessaire pour continuer à arpenter le bitume et rentrer chez nous. Ils nous ont quand même bien pourri la fin des vacances. Pas de photo de la vitre brisée, je n’étais pas d’humeur, bizarrement.

Les vacances se sont finalement terminées. Et même si quelques détails incongrus nous ont laissé un arrière-goût amer dans la bouche et une vive douleur au portefeuille, le but de ces vacances était avant tout de se reposer. Et de ce point de vue là, on peut dire que l’objectif a été atteint.

À bientôt pour de nouvelles aventures sous le signe de la geek-attitude et du retro-gaming !

 Google se la joue retro-gaming

 10 avril 2012  Général  Aucun commentaire
Vue éloignée, avec montagnes et villes

Je sais que je retarde un peu et que de nos jours sortir des news vieilles de 10 jours dans notre société consommatrice d’informations live revient à crier au scoop en annonçant l’extinction des dinosaures,  mais j’avais quand même envie de partager le dernier délire de Google avec tous les fanatiques de gros pixels, les nostalgiques des RPG sur consoles 8 bits aux musiques grésillantes à souhait, et les illuminés de tous poils qui comme moi arrivent à voir de la beauté dans les couleurs criardes et les traits grossiers de tout se qui se rapproche de près ou de loin au pixel art et au retro-gaming.

Vue éloignée, avec montagnes et villes

Le dernier délire de Google, donc, c’est leur malicieux calembour du 1er avril consistant à ajouter un mode « Quête » sélectionnable dans les différents affichages de Google Maps. Ce mode affiche les cartes grâce à des tiles à la mode 8 bits visibles à différents niveaux de zoom.

Vue rapprochée, les rues sont visibles

Le concept a même été introduit avec une vidéo de présentation vantant la disponibilité prochaine du service sur cartouche NES, avec connexion au réseau sur la cartouche et reco vocale sur la manette, pour les plus crédules. Non, ils n’ont quand même pas été jusqu’à dire qu’un périphérique de type Kinect étaint intégré à la cartouche, permettant de faire bouger la map en gesticulant les bras. :)

Le service n’est plus accessible directement via l’interface usuelle de Google Maps à l’heure actuelle, mais ceux qui auraient loupé l’info et qui souhaiteraient quand même faire mumuse avec le mode « Quête » seront heureux d’apprendre que celui-ci est juste bien caché, et qu’il est toujours possible d’afficher une représentation pixelisée de l’endroit de son choix grâce à ce lien.

Je ne sais plus ce qui m’éclate le plus, m’amuser avec un pâté de pixels ou imaginer qu’ils ont pu dépenser de l’argent pour aboutir à ce résultat.

 Pas de nouvelle, bonnes nouvelles ?

 9 février 2010  Général  3 commentaires
theme-hospital

Faisons pour une fois mentir le dicton.

Ceux d’entre vous qui suivent l’actualité du site ont pu remarquer une légère absence de nouveau contenu ces dernières semaines. La faute à une santé défaillante qui m’a obligé sans prévenir à me tenir allongé deux belles semaines semaines sur un lit d’hôpital, un tube dans la gorge, et plusieurs autres à des endroits pas forcément plus plaisants.

Deux semaines pendant lesquelles j’ai bien évidemment perdu tout contact avec Internet, mes principales préoccupations étant jusqu’alors pouvoir faire des nuits complètes sans calmants d’une part, et m’extirper de mon lit d’hôpital sans hurler à la mort d’autre part.

Ces objectifs ayant été atteints récemment, je suis en nouveau à mesure de renouer progressivement le contact avec le réseau des réseaux.

Je constate au passage avec grand plaisir que le serveur n’a pas crashé pendant ma période d’indisponibilité, ce qui m’a évité quelques soucis complémentaires.

En ce qui concerne la suite des évènements pour le site, j’ai quelques idées sous le coude, mais il faut encore que ça mûrisse. La suite d’ici quelques jours.

 My other t-shirt is clean

 10 novembre 2009  Général  Aucun commentaire
letn-hillvalley
... ... ... ...

« ... ... ... ... »

J’avais évoqué dans cet article l’existence de t-shirts à tendance geek et/ou vidéo-ludique en vente chez La Fraise, que j’avais d’ailleurs fini par acheter. L’un d’entre eux a même failli m’empêcher d’entrer dans un pub de campagne gardé par un vigile originaire d’Europe de l’est, je vous laisserai deviner lequel.

Je reviens aujourd’hui pour signaler la présence d’un autre site basé outre-Manche, spécialisé dans un domaine similaire, à savoir le t-shirt de qualité à tendance geek. Last Exit To Nowhere, c’est son nom,  n’a aucun rapport avec les jeux vidéo, mais vend des t-shirts arborant les marques fictives décelables dans les films hollywoodiens, principalement de la période 80′s/90′s.

Les références sont parfois très subtiles, à tel point que le non-initié ne remarquera rien, alors que le fan inconditionnel vous suppliera de vous donner l’adresse du lieu bénit des dieux où vous avez eu la chance d’échanger vos deniers durement gagnés contre la sainte relique que vous portez. À vous ensuite de négocier la somme d’argent que votre interlocuteur sera prêt à débourser contre cette précieuse information.

En ce qui me concerne, j’ai trouvé que les produits sont de très bonne qualité, les tailles correctement proportionnées, et les motifs retenus originaux. C’est pour cette raison que je n’ai pas pu résister à m’offrir le logo de Nakatomi (Piège de cristal) et de l’OCP (Robocop). Après mûre réflexion, je suis également en train de craquer pour celui de Hill Valley High School (Retour vers le futur) et il y a fort à parier qu’il finisse dans mon panier d’ici quelques jours.

letn-nakatomiletn-ocpletn-hillvalley

Un dernier détail amusant, bon nombre de logos disponibles sont liées à des entreprises fictives plutôt badass, ce qui n’est pas pour me déplaire. Quelques exemples parmi tant d’autres :

  • ED-209 / OCP (Robocop)
  • Weyland-Yutani (Alien [1-4], Alien Vs *)
  • Rekall (Total Recall)
  • Cyberdyne Systems (Terminator [1-4])

 La Source de l’Invasion est à Montauban

 4 septembre 2009  Général  Aucun commentaire
La Source, d'Ingres - L'œuvre originale et les dérivées modernes

Attention, cet article contient des femmes à poil :)

La Source, d'Ingres - L'œuvre originale et les dérivées modernes

La Source, d'Ingres - L'œuvre originale et quelques uns de ses héritages modernes

Cela fait des semaines que je voulais parler d’Invader, cet artiste qui décore les warp zones de nos villes avec des mosaïques de Space Invaders. Vous avez peut-être déjà vu ses œuvres au coin d’un trottoir, pas loin d’une plaque de rue, ou au détour d’une ruelle discrète…

L’aventurier retrogeek les guette habituellement dans chaque rue des grandes villes. J’ai pour ma part eu l’occasion de vérifier l’invasion des villes de Paris, Lyon et Grenoble. Pour ceux qui veulent traquer les pixels extraterrestres, la carte de l’invasion est disponible sur le site officiel d’Invader.

Justement donc, un évènement récent me permet de parler d’Invader, puisqu’il est possible d’admirer une de ses œuvres, de taille bien plus importantes que ses mosaïques habituelles, dans les rues de Montauban. La Source de l’Invasion, c’est son nom, s’inspire de l’œuvre d’Ingres, et s’expose en face du musée du même nom, en compagnie d’autres création modernes et originales. Un véritable mème artistique, en somme.

L’exposition « Ingres et les modernes » est visible au Musée Ingres de Montauban jusqu’au 4 octobre 2009.

Lien – La dépêche