Born to be wired

 AlphaK.net goes mobile

Un des mes amis lecteurs m’a récemment fait remarquer que mon site ne proposait pas d’interface de navigation adaptée pour une consultation sur un écran de téléphone mobile.

J’étais stupéfait. J’ignorais que j’avais des lecteurs mobiles. D’ailleurs, j’ignorais que j’avais des lecteurs tout court O_o’

Mais le verdict des stats de Google Analytics est sans appel. Alors que sur une période d’un an, l’augmentation des visiteurs desktop atteint 50% (ça peut paraitre beaucoup, mais quand on démarre proche de 0, on atteint vachement vite +50%), l’augmentation des visiteurs mobiles + tablettes s’établit quant à elle à 200% sur la même période (même remarque sur la proximité initiale avec 0, restons les pieds sur terre).

Bien qu’il soit facile de manipuler les chiffres pour les présenter selon ma convenance, il faut avouer que les smartphones actuels deviennent enfin, si on prend le temps de les recharger chaque jour, un moyen acceptable de visualiser du contenu web. Vous noterez que j’ai volontairement employé le terme « acceptable », et non pas « confortable ». La mobilité c’est bien beau, mais quand on utilise au quotidien un écran 24 pouces, on a des idées bien arrêtées sur la notion de confort visuel.

Quoi qu’il en soit, les mobiles et tablettes deviennent de plus en plus présents dans notre quotidien, et indépendamment de toutes les critiques sur le confort visuel que je pourrais bien leur adresser, leur aspect pratique est certainement l’une des raisons principales qui les pousse à cette forte croissance. Une autre raison étant selon moi la baisse fulgurante des tarifs des communications voix et data sur ce type de support au cours des 24 derniers mois, merci Xavier.

Je ne pouvais donc pas rester les bras croisés. J’avais en tête ce changement depuis longtemps, mais je l’avais toujours considéré comme peu prioritaire, et donc remis à plus tard un nombre de fois que je n’ose plus comptabiliser. Il faut dire que j’ai un peu souffert par le passé avec l’expérience du mobile sur le net.

Montons dans une DeLorean poussée a 88 miles à l’heure et revenons en arrière avec un peu d’histoire :

Jadis, en ces temps reculés, à l’ère lointaine du Web 1.0, le monde traversait une période glaciaire où les débits étaient tellement bas que l’on pouvait compter pendant une nuit entière les octets sortant du modem 28K sur les doigts d’une seule main. Lors de cette période sombre et trouble de l’histoire d’internet, AlphaK.net, qui ne portait même pas ce nom à l’époque, connut une poussée avant-gardiste, en proposant ouvertement un portail WAP accompagné peu après par son équivalent i-mode (ne rigolez pas, merci). Ces deux portails ont, d’après mes archives personnelles, été fermés en 2009, après avoir constaté qu’ils étaient devenus avaient toujours été complètement inutiles et infréquentés. La faute à des écrans mobiles minuscules, des forfaits data à des prix rédhibitoires, et, il faut bien l’avouer, du manque de contenu aussi. Blessé en mon fort intérieur par le goût amer des efforts réduits à néant, j’ai par la suite ignoré pendant longtemps la considération des appareils mobiles dans l’élaboration de la maquette de mes sites web.

Mais aujourd’hui, le monde a changé.

Les navigateurs mobiles d’aujourd’hui ont, enfin, l’avantage de pouvoir accéder aux mêmes contenus qu’un navigateur de bureau, la seule différence résidant dans la taille de leur l’écran, et donc, du point de vue du designer web, dans les changements à appliquer à la présentation des pages web afin de fournir une visualisation adaptée sur un écran de résolution moins importante que celles des visiteurs dits « classiques ».

D’autre part, les technologies web ont également connu des avancées significatives dans ce domaine, en permettant au designer web d’intégrer au même endroit et de la même manière les informations de présentation pour les différents types d’écrans, sans avoir à s’infliger la torture du développement de scripts qui pour telle résolution appliqueront tel formatage, tout en prenant en compte la détection des interactions avec l’utilisateur comme par exemple le redimensionnement d’une fenêtre (en desktop) ou la rotation de l’écran à 90° (en mobile). Ces technologies qui permettent de s’affranchir de tous ces cauchemars sont regroupées et connues sous le  nom de Responsive Web Design (RWD).

Preuve par l'image

Preuve par l’image

Les temps ont changé, mes erreurs passées sont désormais réparées. Grâce au RWD intégré à ce blog, les articles sont maintenant affichables sur les écrans des mobiles et tablettes de manière lisible et sans que cela contraigne l’utilisateur à scroller dans tous les sens.

Aussi, maintenant, plus d’excuse. Utilisateurs mobiles, lâchez-vous, il vous reste encore 136 articles à lire (ainsi que 26 torchons du Darkside et 12 aventures issues du spin-off Seasons). Faites péter les stats. Interro écrite demain. Bonne chance.

 3 commentaires pour “AlphaK.net goes mobile”

  1.  Pierre

    Merci de penser a nous pauvre lecteur mobile (ça fait 2 lecteurs avec moi )

  2.  AlphaK

    Génial ! Grâce à toi j’ai doublé mon nombre de lecteurs 🙂

  3.  bibiben

    Et hop +1 lecteur satisfait même si la partie Xavier peut valoir débat 😉
    Perso pour la lecture de blog news and co c’est 90% sur mobile > +rapide -de pub enfin pour le moment

 Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.