Born to be wired

Illuminé ! Désilluminé !

 3 septembre 2013  Bricolage  Aucun commentaire

Mettre en valeur les objets d’une vitrine grâce à un éclairage bien dosé peut parfois s’avérer plus difficile que prévu. À titre personnel, j’avais commencé cette tâche il y a fort longtemps en achetant des composants électroniques pour un petit montage custom (des LED blanches haute luminosité, montées en série sur une résistance adéquate et un vieux chargeur de téléphone mobile). Mais le résultat était légèrement décevant : éclairage pas assez uniforme, lumière trop dirigée, en plus du temps investi pour fixer les LED dans un passe-fils pour un résultat esthétiquement loin d’être folichon…

C’est pourquoi j’ai profité de mon dernier déménagement, et du démontage/remontage de la vitrine que je redoutais tant, pour me débarrasser du vieux système d’éclairage et réfléchir posément à la manière de le remplacer.

Un big up au passage à Thierry pour son aide lors du démontage et à Bibiben pour son aide lors du remontage de la vitrine dont il est question.

Qui dit déménagement dit renouvellement d’une partie du mobilier d’intérieur, et qui dit mobilier d’intérieur dit en grande partie Ikea (chut chut, pas de marque). C’est donc en fouinant dans le catalogue du fabricant de meubles scandinave dans l’espoir d’y dénicher la bonne affaire pour ma déco que je suis tombé sur le système LEDBERG (ref. 501.920.68).

LEDBERG, trois rails de 7 LED blanches CMS montables en série, branchés sur secteur. 9.99€, disponible dans tous les magasins à l'enseigne jaune et bleue.

LEDBERG, trois rails de 7 LED blanches CMS montables en série, branchés sur secteur. 9.99€, disponible dans tous les magasins à l’enseigne jaune et bleue.

L’achat et les tests d’un exemplaire m’ont convaincu du bien-fondé de son utilisation pour l’éclairage d’un rayonnage de vitrine. La vitrine disposant de 4 rayonnages à illuminer, j’ai complété cet achat avec 3 autres articles identiques. À 9.99€ l’unité, cela commence à faire un budget un peu sérieux (à titre de comparaison, le meuble acheté à Emmaüs, retapé et repeint par mes soins aura couté moins cher que son budget éclairage).

Seulement voila, afin d’éviter que les figurines exposées en vitrine, dont l’équilibre est fragile, ne tombent et s’abiment, j’avais prévu de fixer solidement le fond de la vitrine au mur contre lequel elle repose. Le problème, c’est que dans cette configuration l’espace situé derrière la vitrine permet effectivement de passer un cordon électrique, mais pas l’interrupteur ni l’adaptateur secteur faisant partie du LEDBERG. L’installation de ce système d’éclairage en l’état sur les rayonnages élevés n’était donc pas possible.

Qu’à cela ne tienne, je décidais alors de modifier légèrement le système du fabricant de meubles de l’autre pays du saumon, détruisant irrémédiablement la garantie par la même occasion, pour l’adapter à mon meuble. J’étais parti pour réaliser le hack d’un article Ikea. En d’autres termes : un ikehack !

Pour réaliser mon ikehack, j’ai réuni le matériel suivant :

Matériel réuni. Ready for action.

Matériel réuni. Ready for action.

  • Cordon électrique méplat 2 brins en rouleau
  • Une pince coupante
  • Une tenaille
  • Une pince à dénuder
  • Un fer à souder
  • Une pierre ammoniacale
  • Du fil d’étain
  • Un support à soudure
  • Un multimètre
  • Un mètre
  • De la gaine thermorétractable
  • Un briquet
  • Une paire de ciseaux
  • Papier et crayon

Le hack consiste simplement à rallonger le cordon sortant de l’interrupteur jusqu’aux connecteurs à LED, de manière propre pour que le cordon puisse circuler caché derrière la vitrine. Pour cela, rien de plus simple :

① Après avoir repéré les niveaux de tension au multimètre, défaire les soudures au niveau du connecteur habituellement relié aux rails.

② Démonter l’interrupteur et défaire les soudures sur un brin, couper le cordon sur l’autre.

③ Remplacer le cordon que l’on vient de désolidariser par un morceau du cordon en rouleau de la longueur adéquate. Refaire les soudures sur le connecteur habituellement relié aux rails, et reconnecter l’intérieur de l’interrupteur avec une soudure sur un brin et une soudure + gaine thermo sur l’autre.

Remplacement du cordon en 3 mouvements

Remplacement du cordon en 3 mouvements

Une fois le remplacement du cordon terminé, le système correctement remonté, et les rails fixés au sommet des rayonnages, on laisse les 4 interrupteurs enclenchés, on branche les 4 chargeurs sur une multiprise pourvue d’une interrupteur, qu’on enclenche lorsqu’on souhaite illuminer toute la vitrine. On a alors le plaisir de contempler un éclairage chaud et uniforme récompensant le dur labeur ayant précédé. Voici un aperçu du résultat dans l’obscurité sur une photo prise avec les réglages par défaut :

Le rendu est plus joli en vrai que sur la photo, mais l'idée est bien là.

Le rendu est plus joli en vrai que sur la photo, mais l’idée est bien là.

Pour m’amuser, j’ai essayé de prendre une photo similaire, mais avec un temps d’exposition de plusieurs secondes, ce qui donne sur la seconde photo un rendu HDR pas dégueu du tout.

Le rendu est moins joli en vrai que sur la photo, mais l'idée est bien là.

Le rendu est moins joli en vrai que sur la photo, mais l’idée est bien là.

Au lieu de commander l’allumage de l’éclairage par l’interrupteur de la multiprise, on peut aussi utiliser des prises télécommandées d’un sytème domotique. Ma multiprise étant assez peu accessible, j’ai pour ma part opté pour cette seconde solution, en utilisant un bloc DI-O qui me restait, ce qui me permet d’illuminer la vitrine à distance grâce à une télécommande, ou encore, si jamais cela s’avérait nécessaire, de manière planifiée via la système domotique de l’appartement. La vidéo qui suit illustre le concept :

N.B.: Je me rends compte, en revenant sur cette problématique à postériori, que j’aurais pu également trouver un système d’entretoises afin de maintenir la fixation de la vitrine sur le mur, mais décalée de quelques centimètres afin de permettre le passage des éléments épais du système d’éclairage dans l’interstice. Si je devais améliorer un autre point, je positionnerai aussi les rails lumineux plus en avant, afin de minimiser l’effet de contre-jour sur les figurines les plus proches des portes vitrées. Du travail pour le prochain déménagement, sans aucun doute.

C’est tout pour aujourd’hui. Dans mon prochain article, je présenterai une mini-trouvaille pour retrouver son verre en soirée, avec des vrais morceaux de geek dedans.

Laisser un commentaire