Born to be wired

 Youpi, me revoila !

Après un temps d’attente assez long, et une remarque d’un certain Jérémie s’étonnant du manque de nouveau contenu ces dernières semaines, je reprends mon courage et tente désespérément un nouveau départ sur tous mes projets farfelus ainsi que leur narration sur la toile 2.0.

Ces derniers temps, je me suis légèrement intéressé à la création d’un backend générique pour contrôler le robot Youpi. Ceux qui ont manqué les épisodes précédents au sujet de ce robot peuvent toujours les retrouver ici.

J’exposerai dans cet article et les suivants le résultat de mes réflexions encore légèrement inachevées, qui constitueront par la même occasion un draft de documentation pour ceux qui souhaiteraient l’utiliser et/ou créer les frontends adéquats.

Le but de l’opération est le suivant :

  • Développement d’un backend utilisé comme point d’interface unique avec le robot, acceptant des instructions génériques de haut niveau, capable de les interpréter et de les régurgiter en instructions de bas niveau pour le robot.
  • Sur ce backend pourront se greffer divers frontends faisant le lien avec l’utilisateur, qui pourront être développés par n’importe qui en fonction des besoins. Ces frontends auront pour but de saisir les commandes de l’utilisateur par divers moyens (clavier, joystick, interface web), de les convertir en instructions de haut niveau et de les envoyer au backend.

Je résume donc ce but avec le diagramme suivant :

Diagramme d'interaction entre composants

Diagramme d'interaction entre composants

Dans la suite de cet article, je me concentrerai sur le backend, les différents frontends pouvant être développés à loisir en fonction des besoins. Ma réflexion m’a mené aux exigences et conséquences suivantes :

  • Le backend doit être écrit dans un langage portable, lisible, et disposant d’un nombre conséquent de modules ou bibliothèques afin de faciliter la tâche du développeur → je choisis Python.
  • Le backend doit pouvoir communiquer facilement avec les frontends, accepter leurs instructions mais aussi leur fournir un retour → je choisis la communication par sockets.
  • Le backend doit accepter des commandes de haut niveau, offrant le plus de souplesse possible aux frontends, au format texte de façons à pouvoir être lues par un humain → je m’oriente vers une syntaxe simple permettant à la fois l’enchainement et la parallélisation de commandes.

Cette syntaxe est encore en cours de conception à l’heure actuelle, elle fera l’objet d’un prochain article.

 2 commentaires pour “Youpi, me revoila !”

  1.  gustin

    bonjour, je suis intéressé par le robot youpi quel est le coût d’achat en occasion d’un tel système où en trouver?
    merci par avance.
    jean-marie

  2.  AlphaK

    Bonjour,
    En ce qui concerne le prix, ça dépendra du vendeur, mais un ordre de grandeur d’un prix très correct à mon sens se situe autour de 10~20 €.
    Pour en trouver, je vous conseille les sites de vente en ligne type « Le bon coin » ou eBay, à consulter à intervalles réguliers, mais aussi les brocantes, Emmaüs, ainsi que tous les sites web d’électronique/automatisme où le robot Youpi est mentionné… Vous pouvez aussi démarcher individuellement les écoles primaires et les collèges, ce robot étant à la base destiné à l’enseignement, quelques établissements scolaires doivent en avoir au fond de leur placards…

 Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.