Born to be wired

 Archive pour la catégorie ‘Bricolage’

 Retour de brocante

Les brocantes, vous le savez, c’est ma grande passion !

C’est une occasion unique de partir à la recherche de trésors cachés et parfois d’en ramener chez soi pour pas cher.  C’est pour cette raison que je n’ai pas pu résister à l’envie de présenter les acquisitions de ma dernière session. Le tout pour moins de 30€, ça va, je ne me suis pas ruiné.

  • Le porte-photos Tex Avery, massif, joliment détaillé et peint
  • Un ensemble de vaisselle de camping, comprenant casserole et assiette astucieusement packagés, parfait pour poser sur le mini réchaud à gaz. Hop, direct dans le coffre de la voiture avec ce dernier.
L'interface utilisateur de Youfo

 Youfo : le front-end pour Youpi

Avec la fin de mes travaux sur le back-end du robot Youpi, sauf remontée de bugs éventuelle, j’étais arrivé à la conclusion que je pouvais enfin passer à autre chose. Mais en même temps, j’avais sous la main un back-end plutôt abouti et pas avare en possibilités, et rien d’autre pour faciliter la manipulation du robot ou l’élaboration de scripts.

Je devais me rendre à l’évidence : il fallait que je réalise rapidement un petit front-end pour que le sujet soit bouclé. Libre ensuite aux gens de l’utiliser, de l’autopsier, et de l’adapter.

J’ai voulu un front-end pour un pilotage à la souris qui soit dans la mesure du possible léger et multiplateformes. Quoi de mieux qu’un front-end client léger accessible depuis n’importe quel navigateur — N’importe quel navigateur récent, s’entend. Fuck off IE6.

Le workbench pour tester le back-end Youba

 Youba : release du back-end pour robot Youpi

Une bonne nouvelle pour ceux qui attendaient désespérément un outil pour contrôler leur robot Youpi : je me suis botté le cul ces derniers jours, j’ai pu terminer la réalisation de mon back-end, le tester avec le robot, et même apprécier le résultat en générant un scénario de mouvements pour le robot en quelques secondes !

Le nom de cette merveille : Youba (pour YOUpi BAck-end), un petit programme de 500 lignes écrit en Python. Pour rappel, ce programme a été réalisé dans le contexte suivant :

  • Indépendance du front-end : le programme se contente d’attente ses ordres sur un port TCP. Les instructions en questions peuvent être envoyées par n’importe quel front-end (un terminal, un script, une page web, un programme analysant les commandes d’un joystick, tout ce que vous voulez).

 Testons hardiment et ardemment le hardware de l’Arduino

Une fois n’est pas coutume, et sans vouloir céder à la tendance des déballages de produits qu’on rencontre de plus en plus sur la partie fadasse de la blogosphère 2.0, je vais exceptionnellement publier quelques photos d’un déballage maison et d’un petit test de matériel. Car j’ai eu la chance de me faire prêter, comme l’indique le titre, un Arduino ! Et même plusieurs !

Un grand merci à Romain pour m’avoir spontanément proposé de tester ce merveilleux matériel.

Mais je vois déjà mes (trois) lecteurs déconcertés, à la limite du décrochage, qui se posent des questions. Et je lis sur leurs lèvres : C’est quoi, un Arduino ?

 Une racing cab custom WipEout-like

D’habitude je n’aime pas trop colporter bêtement toutes les vidéos qui sont diffusées à foison via d’autres blogs. D’abord parce que si je le faisais, un lecteur avisé remarquerait que le news n’est pas de la plus belle fraicheur, mais aussi parce que je considère un peu que poster des vidéos à foison sur un blog sans réel commentaire à côté est un signe avant-coureur de sécheresse éditoriale. Et si je peux me permettre un commentaire purement gratuit et strictement personnel, le réchauffement climatique semble également être en mesure de propager peu à peu la sécheresse sur le PBF (paysage blogosphérique francophone).