Born to be wired
748843 visites
Uptime 104 days

VDI – Préparation et câblage

 26 novembre 2012  Domotique  4 commentaires
L'ancien câble est torsadé au nouveau, sur tous les brins. Le tout est prêt à être poussé dans la gaine.

Après le câblage des fils pilotes pour mes convecteurs électriques (c.f. épisodes précédents), la tâche qui m’a le plus occupé en rénovation a été sans conteste le câblage de mon VDI.

Le principe : 5 prises téléphoniques murales de type T, une dans chaque pièce, sauf les toilettes. Sur chaque prise, un départ de câble RJ-45 non blindé entouré d’une gaine ICTA remontant les murs, traversant les faux plafonds, convergeant au niveau de la partie supérieure de la gaine technique logement (GTL), connectés ensemble avec le câble d’arrivé téléphonique.

Le défi : remplacer ces câbles non blindés par de la bonne paire torsadée catégorie 6, les prise murales T par des mécanismes RJ-45 blindés, pour profiter d’un réseau VDI (Voix-Données-Images) top moumoute.

L’intérêt : bénéficier d’un accès VDI dans chaque pièce, éviter les cordons infinis déambulant le long des plinthes, apporter une plus-value à l’appartement, me la péter sur ce blog.

Le bonus : avec le VDI, en fonction du brassage, chaque prise murale peut véhiculer, au choix :

  • Un signal Ethernet 100 Mbit/s + un signal téléphonie / ADSL + un signal TNT / satellite
  • Ou, un signal Ethernet 1000 Mbit/s

Dans mon cas, bénéficiant déjà de prises TV dans toutes les pièces, sauf les toilettes, et n’ayant pas l’utilité de 5 prises téléphonique dans l’appartement (surtout en sachant que l’appartement sera raccordé à la fibre optique dans un futur proche), j’ai surtout voulu profiter du Gigabit. Mais qu’importe, c’est modifiable avec le brassage.

La parenthèse qui met bien les points sur les i : non, je ne veux faire communiquer mes machines, ni par wi-fi, ni par CPL. Et des machines, j’en ai un certain nombre, en exploitation ou en prévision : un PC fixe, un serveur, un serveur de sauvegardes, une Freebox Server, une Freebox Player, une X-box, une TV DLNA, une imprimante laser réseau, une webcam réseau, une borne d’arcade, une paire de téléphones SIP, un Arduino, un Raspberry Pi. Autant dire qu’avec toutes ces cartes réseau, c’est plus confortable de prévoir l’infrastructure câblée en conséquence.

Le laïus qui enfonce le clou : si j’avais construit, j’aurais directement câblé au moins 2 prises par pièce. On n’est jamais trop prudent, et ça ne coûte pas beaucoup plus cher. Mais pour ma rénovation, je n’avais que 5 gaines exploitables, et aucune envie de démolir les murs pour tout recommencer. Tant pis, cela restera une installation VDI modeste :)

Et maintenant, les travaux, avec quelques photos !

L’arrivée du téléphone

Première étape, repérer l’arrivée de la ligne téléphonique ainsi que les départs de câbles existants, qui devront être remplacés. Pour cela, on ouvre la GTL. Si vous câblez une nouvelle installation, de préférence ne faites pas comme sur la photo, à savoir mélanger les circuits de courant et les circuits de communication. Prévoyez si possible une GTL compartimentée où les 2 types de circuits sont isolés, pour plus de sûreté.

Partie supérieure de la GTL. Les câbles gris sont ceux qui s’apprêtent à être remplacés.

On suit les câbles…

Les câbles téléphoniques (gris) convergent à cet endroit.

Arrivée à la jonction des câbles téléphoniques. Jonctions qu’il faudra sectionner au fur et à mesure du nouveau câblage.

Avant rénovation : tous les câbles sont reliés à l’arrivé de téléphone principale (câble blanc) par 2 fils.

Connexion fonctionnelle, mais grossière. Sur mes nouveaux câbles exclusivement dédiés au téléphone, après rénovation, j’ai serti avec du RJ-45 et relié les 2 extrémités par un coupleur.

Gros plan sur la connexion, un peu maladroite, des paires cuivrées entre elles.

Réception de la matière première

Ouverture du colis : oh, surprise, 65 mètre de câble !

Réception et déballage du câble blindé – 65m commandés, ça devrait aller.

Gros plan sur le marquage du câble : c’est de la bonne. La catégorie 6 permet de supporter les plus hautes fréquences. Contre les interférences, le diamètre de chaque brin est plus élevé que pour les câbles habituels (interdisant un sertissage sur un connecteur RJ-45 standard, j’ai essayé), et le blindage est double : F/FTP pour Foiled/Foiled Twisted Pair, un blindage à base d’un feuillard d’aluminium par paire plus un autre feuillard entourant l’ensemble des paires.

Câble VDI F/FTP Grade 3 multimedia, Cat-6

J’ai vu large, car après câblage il me reste une bonne quinzaine de mètres sur les bras. Mais mieux valait ça que me retrouver avec 10 cm manquants.

Préparation au câblage

La préparation la plus importante : du fait du diamètre plus important de chaque brin et du double feuillard de blindage, le diamètre total du câble à installer est plus important que celui du câble à retirer. Il est aussi plus rigide, ce qui en fait un candidat délicat à manipuler lorsque la gaine est étroite et comporte des coudes. Pour les conseils de préparation, se référer à mon article sur le câblage du fil pilote, en multipliant la vigilance par 7.3 approximativement, compte tenu de la difficulté.

L’ancien câble est torsadé au nouveau, sur tous les brins. Le tout est prêt à être poussé dans la gaine.

De près, voila ce que ça donne :

Plan rapproché de la liaison entre les 2 câbles.

Câblage

Même combat que pour le fil pilote, une personne de chaque côté, et beaucoup de synchronisation, de force et de patience.

Sur la photo ci-dessous, par malchance, le lien entre l’ancien et le nouveau câble s’est rompu et le nouveau câble est resté coincé dans le faux plafond au niveau du dernier coude. Il a fallu le récupérer dans le faux plafond et le faire sortir temporairement par un trou destiné à l’éclairage, pour terminer de le tirer et le refaire sortir complètement au niveau de la GTL. Un cauchemar (n°1).

Arrivée du câble au niveau de la GTL.

Par malchance, j’ai coincé un second câble au niveau d’un coude, dans une autre pièce. La seule manière pour l’en déloger a été de percer le mur à la scie cloche. Seul aspect positif, je n’avais pas encore repeint le mur en question. Un cauchemar (n°2). Il est donc plus que préférable d’utiliser des gaines dont la diamètre est significativement plus grand que celui du câble, sous peine de mauvaises surprises.

Un petit coucou et remerciement sincère à ceux qui m’ont prêté main forte, et c’est le cas de le dire, pour recâbler mes 5 gaines : David, Thierry et Pierre.

Fibrage

Tant qu’à faire (oui, je suis un taré), j’ai acheté une fibre optique pour avoir la possibilité de relier la Freebox en FTTH sans avoir un câble optique qui court partout dans l’appartement. Le diamètre de de celui-ci étant très petit, j’ai mutualisé une gaine de grand diamètre pour passer à la fois une liaison cuivre et une liaison optique.

Fibre optique, 30m

Encore une fois, j’ai prévu large en achetant 30 mètres alors que 20 auraient largement suffi, mais la prudence impose certains choix.

Message personnel pour mon opérateur d’immeuble : maintenant que j’en ai chié pour mettre mon infra en place, et que vous avez l’accord du syndic depuis plusieurs mois, je vous serai reconnaissant de venir me raccorder à la fibre afin de me libérer de mon débit ridicule dans les plus brefs délais, merci.

Guide d’achat

J’ai retrouvé ma liste d’achats pour la partie VDI, j’en profite pour la diffuser, si cela peut servir à quelqu’un.

DénominationFournisseurPrix TTC
TOTAL281.96
Câble VDI F/FTP Grade 3 multimedia, 65mBoutique Chamrion88.11
Prises murales RJ-45 Legrand Cat6Boutique de Toni80.18
Jarretière fibre optique 30mReseauDirect56.34
Panneau de brassage Digitus DN-91612SALB Computer / Amazon27.88
Cordons patch RJ45 FTP CAT6 (5x1m, 1x3m)Abix29.45

C’est tout pour le moment, la suite bientôt.

4 commentaires pour “VDI – Préparation et câblage”

  1. Dum

    Salut Vince! Truc de fou j’étais en train de faire des recherches sur le câblage de ma nouvelle maison toute nouvellement construite et je tombe sur ton site! Trop fort! Cela dit je n’y ai pas trouvé les infos que je cherchais et vu que tu sembles être l’homme de la situation voici mon problème: Maison neuve, équipée d’un coffret multimédia dit VDI d’une marque inconnue (mais d’après le constructeur respectant les dernières normes obligatoires de construction). A l’intérieur, j’y ai trouvé une boîtier DTI Test et un autre petit boîtier où arrive ma ligne téléphonique. De ce boîtier sort une prise RJ11 avec écrit « Modem–> ». Tout naturellement j’y ai branché mon freebox player et trop génial il reçoit bien le signal ADSL. Du coup j’ai la TV sur ma freebox revolution grâce aux boitiers CPL, le téléphone en DECT et internet via le WIFI. Bref ça marche de cette façon. Cependant, mon constructeur m’a dit que si je branchais mon freebox server sur ce boîtier multimédia (chose que j’ai faite en rajoutant un câble RJ45 partant de la box vers un switch ethernet 6 ports contenu dans le boîtier), je pourrai avoir internet dans toutes les pièces de la maison par le biais des prises RJ45 qui y sont installées. Hors, cela ne fonctionne pas, du coup je continue à avoir internet en WIFI dans le bureau alors que j’ai une belle prise RJ45 juste derrière! Par ailleurs j’aurai souhaité connecter mon DD NAS au freebox server également afin qu’il diffuse en étoile au moyen de ces foutues prises RJ45 le contenu de ce NAS (Films, photos etc) dans n’importe quelle pièce à un débit raisonnable (en WIFI ça ralentit un peu). Mais là encore dès que je mets un câble RJ45 dans une prise du même nom, il semble qu’il n’y ait aucun signal. Bref j’y comprends rien. Ca avait l’air assez simple sur le papier, mais quand je consulte les forums sur le net il y a tellement de réseaux différents et de montages que je m’y perds. Tu aurais une idée (à part foutre le feu à la maison, elle est neuve ça m’embêterait). La bise (Virginie te remerciera également si tu lui permets de mater ses films en streaming sur son portable car en WIFI ça rame!:-))) Dum

  2. AlphaK

    Salut Dum !
    Content d’avoir quelques nouvelles et heureux que vous ayez un vrai toit à vous :) Un magnifique fruit du hasard que tu tombes sur mon site, comme quoi internet est petit :)
    A vrai dire, je suis tellement en retard dans la rédaction des articles de ce blog que j’ai terminé mon VDI depuis plusieurs mois sans avoir encore eu l’occasion de faire un compte rendu, si j’avais eu plus de temps, tu aurais peut-être trouvé quelques infos supplémentaires.

    Quoi qu’il en soit, à vue de nez, ça ressemble à un problème de câblage. Et ça ne m’étonnerait pas, certains installateurs n’y connaissent rien. Par exemple, chez Flo, les prises étaient bonnes mais c’était câblé n’importe comment dans le coffret VDI. Chez un collègue de boulot, ils avaient câblé juste 2 broches sur les 8 dans les prises murales, partant du principe qu’elles seraient uniquement utilisées comme prises téléphoniques !

    En tous cas, c’est ce qu’il faut vérifier en premier. A tout hasard, démonte une prise murale et regarde que tous les brins sont câblés dans la prise et dans le coffret à l’autre extrémité.

    => Si non, tu peux mettre une brasse aux électriciens qui ont fait du sale boulot.

    => Si oui, tu peux investir la somme faramineuse de 5 euros dans ça : http://bit.ly/140VKUH
    C’est un testeur de câble (et donc par extension de prise). Je bénis régulièrement le jour où j’ai acheté le mien. Si les LEDs ne clignotent pas toutes dans l’ordre des 2 côtés de l’appareil, cela signifie qu’il y a un problème. Si tu prouves le problème, tu peux tenter un recâblage toi même ou mettre une brasse aux électriciens, ou les deux :)

    Si ça reste trop flou ou si ça ne résout pas ton problème, envoie-moi des photos, je jetterai un œil.
    Bon courage et au plaisir !

  3. Dum

    Heyyyyy! Cool merci pour ta réponse! J’ai choisi la solution feignasse: appeler l’électricien. Je me suis dit après tout la maison est neuve et on m’a vendu du rêve avec cette histoire d’internet partout dans la maison en haut débit! Du coup j’attends qu’il me rappelle pour un rendez vous et voir ce qu’il va me dire. Sinon je suivrai ton conseil: lui botter le cul!
    En tout cas je te tiendrai au courant de la fin de cette bizarre histoire!
    A bientôt, j’ai vu sur FB que tu étais chez nos amis mangeurs de choucroute, alors n’en abuse pas trop! (Par contre pour la bière c’est no limit!). La bise et à bientôt!

  4. AlphaK

    Tu as raison, botte lui le cul, ça défoule (recommandé par l’ABCF – Association des Botteurs de Cul de France). Et n’hésite pas à me donner le fin mot de l’histoire !
    Le séjour chez les mangeurs de choucroute a été rapide, je suis de retour chez les mangeurs de grenouilles. La semaine prochaine je serai chez les mangeurs de crêpes. Bises à tous et à bientôt !

Laisser un commentaire